Doctorant

Romain MEJEAN

Doctorant

Coordonnées

Adresse
Maison de la Recherche de l'Université Jean Jaurès 5, Allées A. Machado - 31058 TOULOUSE Cedex 1
Bureau
C232
Tél
05 61 50 36 89
Mail
romain.mejean@univ-tlse2.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Enseignement (à l’UT2J et à l’étranger) :

  • Environnement, sociétés et territoires (L1) : 50h
  • La carte : histoire, usages et commentaire (L1) : 50h
  • Photographie aérienne et photo-interprétation (L2) : 50h
  • Géoprospective, scénarisation, aide à la décision (M2) : 2h
  • Géomatique et modélisation spatiale : 10h de cours dispensées en espagnol à l’Universitad Estatal Amazonica de Puyo (Équateur).

Thèmes de recherche

Thèse :


Modélisation rétroprospective des dynamiques environnementales et sociales de la région amazonienne en Equateur : couplage de modèles réseaux d’acteurs et spatio-temporels.
 
  • Directeur : Martin PAEGELOW (PR UT2J/UMR 5602 GEODE)
  • Co-directeur : Mehdi SAQALLI (CR UMR 5602 GEODE)

Mes recherches doctorales portent sur les pratiques de modélisation et de simulation en géographie environnementale. Je m’intéresse plus particulièrement à la modélisation prospective des changements d’occupation et d’usage des sols (LUCC modelling), à travers la confrontation et le couplage de deux approches :
  1. La modélisation pattern-based, méthode inductive basée sur l’analyse des changements et
  2. La modélisation process-based, méthode déductive basée sur les rationalités individuelles et la théorie de la complexité. Mon cas d’étude est celui de la déforestation en Amazonie équatorienne.
De manière plus large, je m’intéresse également à la télédétection, à la géoprospective, à l’analyse spatiale, à la géomatique, à la systémique, à l’épistémologie de la modélisation et à la philosophie des sciences. Dans le cadre de mes travaux de Master, j’ai travaillé en géographie urbaine sur la ségrégation résidentielle et la modélisation du choix résidentiel.
 

Contexte :

Le nord du territoire de l'Amazonie équatorienne, dont les gisements pétroliers sont exploités depuis la fin des années 1960, a été affecté par les activités de l'industrie pétrolière, aux conséquences multiples sur l'environnement et les populations (contaminations environnementales et déforestation).
La grande majorité des habitants de ces provinces amazoniennes pétrolifères sont des équatoriens originaires des Andes ou de la région côtière, migrants ou descendants de migrants venus s'installer après l'ouverture de routes par l'industrie pétrolière et incités par l'Etat (réformes agraires de 1964 et 1973) à coloniser cet espace. L’Amazonie équatorienne, qui compte parmi les hotspots de biodiversité mondiaux, porte les stigmates de cette colonisation agraire, qui contribue encore aujourd’hui au processus de déforestation.

 

Objectifs :

Cette thèse propose de reconstituer et d’évaluer, à l’aide de méthodes de modélisation et de simulation spatiale, les dynamiques sociales et environnementales passées et présentes ayant entraîné la transformation du territoire de l'Amazonie équatorienne. Sur cette base, il s’agit ensuite d’élaborer des scénarios prospectifs afin d'esquisser des futurs plausibles pour ce territoire.
Nous proposons ainsi de confronter deux approches de modélisation : d’une part une modélisation dite process-based (à base d’agents) reconstituant les rationalités individuelles et les réseaux d'acteurs, et d’autre part une approche de modélisation dite pattern-based, basée sur une caractérisation des dynamiques de colonisation du territoire amazonien par changement de l'occupation du sol (classification d'images satellites, cartographies diachroniques). Chacun de ces modèles sera confronté de manière rétroprospective aux données les plus récentes pour en tester la validité.


Mots clés : modélisation, déforestation, changement d’occupation et d’usage des sols, Amazonie équatorienne, épistémologie.

Activités / CV

Cursus universitaire :

  • 2017 - ... : Doctorat de Géographie.
  • 2015-2017 : Master 2 Géographie spécialité « Structures et Dynamiques Spatiales » (analyse spatiale et modélisation). Réalisation de deux mémoires de recherche, mention très bien.
  • 2012-2015 : Licence Géographie et Aménagement, spécialité « traitement de l’information géographique » (SIG), Université d’Aix-Marseille.

Publications extraites de HAL affiliées à Geode : Géographie de l'environnement

Informations complémentaires


Publications et communications scientifiques :


Chapitres d’ouvrages :

Mejean, R., Paegelow, M., Saqalli, M., Kaced, D., 2019. Improving Business-as-Usual Scenarios in Land Change Modelling by Extending the Calibration Period and Integrating Demographic Data. In : Kyriakidis, P., Hadjimitsis, D., Skarlatos, D., Mansourian, A. (Eds.), Geospatial Technologies for Local and Regional Development, Proceedings of the 22nd AGILE Conference on Geographic Information Science, Springer International Publishing, 366 p.
 

Colloques internationaux et nationaux :


Mejean, R., De Meyer, C., Kaced, D., Saqalli, M., 2018. Contaminations et conflits environnementaux contrastés en Amazonie équatorienne : une approche par la cartographie participative. Colloque interdisciplinaire « Contaminants, environnement, société et santé : de l’évaluation des risques à leur gestion », Toulouse, France.
Kaced, D., Mejean, R., Richa, A., Gaudou, B., Saqalli, M., 2018. PASHAMAMA: an agricultural process-driven agent-based model of the Ecuadorian Amazon. MABS 2018: 19th International Workshop on Multi-Agent-Based Simulation, Stockholm, Sweden.