Exposition en DR14 sur l'obscurité

Publié le 9 juin 2022 Mis à jour le 9 juin 2022
du 8 mai 2022 au 30 juillet 2022 Délégation régionale Occitanie Ouest

De passage en délégation ? regardez l'exposition de Samuel Challeat concernant ses travaux sur l'obscurité.

La lumière artificielle nocturne constitue une menace croissante pour la biodiversité à l’échelle mondiale. Les émissions de lumière artificielle impactent aujourd’hui plus de 88 % des espaces nocturnes européens, affectant insidieusement les rythmes biologiques ou les mouvements des individus d’un grand nombre d’espèces et provoquant des effets en cascade sur les écosystèmes.
Pour tous ces effets négatifs avérés, la lumière artificielle nocturne est désormais considérée comme une pollution à part entière : la pollution lumineuse.
Plusieurs territoires tentent actuellement d’intégrer la lutte contre la pollution lumineuse dans leurs documents de planification et de projet, à l’instar du Parc naturel régional (PNR) des Pyrénées ariégeoises qui accompagne ses communes adhérentes dans des démarches visant la réduction de leur empreinte lumineuse

Mais l’un des enjeux pour une meilleure territorialisation de cette action publique environnementale reste la production de connaissances scientifiques situées et orientées vers l’action.


En bordure du PNR des Pyrénées ariégeoises, l’Observatoire Hommes-Milieux (OHM) Pyrénées-Haut Vicdessos du CNRS (LabEx DRIIHM) soutient actuellement un programme de recherche dont l’un des axes de travail consiste en un monitoring de l’environnement nocturne. En croisant des mesures de lumière artificielle

et des enregistrements sonores et ultrasonores qui renseignent sur l’activité des chiroptères, des orthoptères et des oiseaux, ce travail entend montrer la pertinence et le potentiel de la bioacoustique pour l’étude holistique des effets écologiques de la pollution lumineuse. Par ailleurs et suivant une logique de science citoyenne, cette instrumentation à faible coût permet d’envisager une démarche d’enquête environnementale accessible et appropriable par une variété de publics non professionnels de la recherche.